Les principes de base de la promotion de la santé

 

 

  Gestion du stress :

La gestion du stress et la réduction du stress constituent des aspects importants de la promotion de la santé.

Certaines études montrent que le stress a des effets délétères sur la santé et qu’il existe une relation de cause à effet entre le stress et les maladies infectieuses, les lésions traumatiques (résultant, par exemple, d’un accident de la route) et certaines affections chroniques.

Le stress est devenu inévitable dans les sociétés modernes, où on exige des rendements excessifs.

C’est la raison pour laquelle Filiassur assurance déploie de plus en plus d’efforts pour encourager la population à combattre adéquatement le stress et à en réduire la forme nuisible.

Les programmes de promotion de la santé de “Filiassur assurance” portant sur le stress font souvent appel à des techniques telles que la relaxation, l’activité physique et la modification des situations stressantes.

  Activité physique :

La bonne condition physique fait également partie des principes de base de la promotion de la santé.

En étudiant le lien entre la santé et la bonne condition physique, des cliniciens et des chercheurs ont découvert qu’un programme régulier d’exercices peut favoriser la santé : il améliore le fonctionnement des appareils circulatoire et respiratoire, contribue à réduire les concentrations de cholestérol et des lipoprotéines de basse densité, abaisse le poids corporel en augmentant la dépense énergétique, retarde l’apparition des changements dégénératifs comme l’ostéoporose, et améliore la souplesse, la force musculaire globale et l’endurance.

En revanche, l’activité physique peut être dangereuse si la personne néglige de s’y engager graduellement et d’augmenter lentement l’intensité en tenant compte de ses réactions.

Tout programme d’exercices doit être personnalisé en fonction de l’âge, de l’état physique et des facteurs connus de risque cardiovasculaire ou autre.

Un programme d’exercices approprié peut avoir des répercussions très favorables sur le rendement au travail et ailleurs, sur l’aspect physique et sur la santé physique et émotionnelle de la personne.

  Croyance en l’efficacité de l’action préventive :

– L’intention d’utiliser régulièrement de la soie dentaire peut dépendre de l’attitude de la personne, c’est-à-dire de la perception de ce comportement comme étant agréable ou désagréable.

– L’intention d’un jeune de fumer sa première cigarette peut être déterminée par la norme qui prévaut à l’intérieur de son groupe d’appartenance.

– L’utilisation d’un préservatif est plus probable lorsque la personne se reconnaît le droit de l’exiger au cours d’une relation sexuelle.

– Une personne peut s’être habituée à mettre sa ceinture de sécurité et le faire maintenant sans y penser.

– Une personne peut avoir des difficultés à modifier sa diète parce que les membres de sa famille ne croient pas que l’alimentation est importante pour la santé.

– La personne peut se situer à différents stades reflétant son intention de changer, dans un avenir plus ou moins rapproché, un comportement néfaste à sa santé.

La décision d’adopter un comportement de santé est fondée sur le poids que la personne accorde aux avantages et aux inconvénients de ce comportement.