Chaque année, 3.5millions de citoyens français pratiquants, célèbrent durant 4 semaines le mois de ramadan.

Chargé des affaires des musulmans, le Conseil Français de Culte Musulman (CFCM) communique d’ici quelques semaines la date du début et de fin de mois de ramadan en France et fixe les horaires du jeûne.

De la date du doute, à la nuit du destin et l’Aïd el Fitr en passant par la date de début et de fin du ramadan, ainsi que la durée du jeûne et les horaires de prières, les responsables du culte musulman prennent en charge toute cette responsabilité.

C’est quoi le ramadan ? 

Le ramadan est le mois le plus sacré pour la religion musulmane. Il est fait partie des cinq piliers de l’Islam. Moment de partage, de prière et de piété, le ramadan est un rendez-vous de spiritualité.

Les dates du ramadan varient selon l’observation du croissant de la lune, et le calendrier hégirien. Les dates du ramadan sont confiées par les autorités musulmanes de chaque pays. En France, c’est au Conseil français du culte musulman que revient cette tâche.

Chaque soir, à l’heure de la rupture quotidienne du jeûne, des savoureuses recettes embellissent les tales d’Iftar et réunissent tous les membres de la famille, les amis et les voisins qu’ils soient croyants ou pas.

Comment est déterminée la date du ramadan en France ? 

A partir de l’observation du croissant après le mois de Chaabane et durant tout un mois, les musulmans dans les 4 coins du monde devront cesser de manger, boire, de fumer ou encore d’entretenir des relations sexuelles de l’aube au coucher du soleil. Une période d’ascèse et piété

Durant le mois de ramadan les musulmans essayent de ne pas faire des pêchers, de parfaire leur spiritualité et leur relation.

Dans moins de deux mois, les quelques 3 millions de musulmans habitant en France seront invités à respecter le ramadan jusqu’à ce que le Conseil Français de Culte Musulman annonce la fin de ce mois béni et la venue de l’Aïd.

Ramadan 2017 en France 

D’après les prévisions astronomiques, et le calendrier higérien le mois de ramadan 2017 qui coïncide le 9ème mois de l’année 1438 du calendrier islamique, devrait normalement débuter le samedi 27 mai 2017 et s’achever le samedi 24 juin 2017 pour accueillir Aïd el-Fitr.

Les débats actuels au sein de la classe politique cherchent à déterminer qui de Benoît Hamon, François Hollande, Manuel Valls, parmi d’autres, ont contribué à l’explosion du PS (Parti Socialiste).

Ce dont on est sûr, c’est que l’ancien Premier-Ministre Manuel Valls et le député de l’Essonne
Élu dans la 1re circonscription a annoncé, aujourd’hui son soutien au Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle 2017.

Nous tenons à rappeler que quelques mois plus tôt, l’ex Premier Ministre, M. Valls avait franchi une première étape, en annonçant qu’il ne parrainerait pas Benoît Hamon.  Le soutien de la candidature de Macron par Valls est bien clair quand ce dernier annonce qu’il ne compte point parrainer Hamon. Une annonce qui a fait perdre des points dans le sondage pour le vainqueur de la primaire. Ce recul, fait que la courbe de ce dernier croise celle de Mélenchon. On ne peut que s’interroger alors sur la place éventuelle du PS autour de cette nouvelle configuration politique.

Manuel Valls déclare officiellement qu’il votera pour Emmanuel Macron 

« Je pense qu’il ne faut prendre aucun risque pour la république, et donc je voterai pour Emmanuel Macron ». Affirme-t-il !

« Je prends mes responsabilités, a-t-il expliqué sur BFM-TV et RMC. Ce n’est pas une question de cœur, mais une question de raison.  Face à l’effondrement moral de la candidature de François Fillon et à la marginalisation du candidat désigné par la Primaire Benoît Hamon et je n’accepte pas la marginalisation de la gauche de gouvernement… »

C’est énième rebondissement dans cette campagne présidentielle, Manuel Valls pourrais rallier Emmanuel Macron, un progressiste dans lequel il se reconnaît davantage.

Manuels Vals justifie son soutien face au niveau élevé du Front National dans les sondages à l’issue de la primaire socialiste, Manuels Valls s’était pourtant engagé à soutenir le vainqueur Benoît Hamon, avec ce reniment, il s’attire la foudre des socialistes, le premier secrétaire du parti Jean-Christophe Cambadélis, les appelle au calme.

Valls votera Fillon en cas de second tour face à Le Pen ? 

En votant pour l’ex Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron avec lequel pourtant ses relations étaient exécrables au gouvernement, M. Valls ne veut « prendre aucun risque pour la République et pour la France ». Selon lui, François Fillon et Benoît Hamon ne peuvent plus être des votes utiles face à l’extrême droite. Vous trouverez ici beaucoup plus d’informations sur les présidentielles 2017, Résultat, sondage, dates et infos utiles.

Mercredi dernier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation a dévoilé la liste des produits qui méritent d’être utilisés par le consommateur français.

Parmi une liste de 150 marques de tous secteurs et utilités, quelques-unes ont été choisie pour leur qualité et valeur ajoutée.

Dans le but d’aider le consommateur français à mieux choisir ses produits et les marques figurant parmi des milliers d’enseignes, ce classement de bienveillance est basé sur une équation simple et efficace : « ce produit saura-t-il améliorer notre vie et pourra -t-il prendre attention de notre santé ? »

La liste des produits figurant dans ce classement contient des produits d’alimentation, d’hygiène, d’entretien, de beauté et même des enseignes de restauration.

Le Logo d’Elior Group par exemple (l’entreprise de la restauration collective présidée par Philippe Sale) était parmi cette liste.

Il faut dire que les dirigeants de cette entreprise et précisément son responsable de développement, ont beaucoup travaillé sur la notoriété de leur enseigne et sur la satisfaction de leurs convives depuis quelques années.

Top 10 des marques qui cherchent l’intérêt de leurs consommateurs

Nivea, le groupe cosmétique allemand est le premier dans le classement des marques bienveillantes. Ceci s’inscrit à la stratégie de la marque de se promouvoir comme une marque de bienêtre, qui s’engage à présenter les meilleurs produits pour ses clients.

Cette stratégie, voit son extension dans la stratégie de communication de la marque, qui mise sur l’acceptation de soi, l’attachement et la personnalité de sa clientèle féminine. La marque s’intéresse aux différentes catégories de femme, sans appliquer une politique discriminatoire.

« Une marque, c’est avant tout une personnalité. Nous, c’est une jeune ado de 105 ans », explique la directrice de la stratégie marketing et communication, Morgane Jouot.

Parmi les marques bienveillantes de l’année, on trouve également la marque Red bull. La marque a favorisé la santé de ses consommateurs pour réduire le taux de sucre dans les boissons énergisantes.

Toutefois, les réseaux sociaux viennent en bas de la liste. Un résultat surprenant vu la popularité de ces réseaux auprès des utilisateurs.

Ceci nous pousse à se demander sur le lien entre popularité et bienveillance. Qu’est ce qui fait qu’une marque soit perçue comme une marque bienveillante ? Selon des études réalisées dans le domaine du marketing et communication, plusieurs ont trouvé que ces résultats sont liés à la confiance, l’engagement et attachement que les marques véhiculent à travers leurs messages publicitaires et promotionnels.

Se lancer dans la création d’une entreprise est tout simplement une aventure à laquelle il faut se donner droit. Réussir sa carrière d’entrepreneur ne vient pas du hasard, mais le porteur du projet doit avoir certaines qualités et respecter certaines règles pour concrétiser ses idées. Ceci s’avère délicat pour les hommes, que dire pour les femmes qui veulent faire cette carrière. Malgré le faible nombre de femmes entrepreneures en France – 3% seulement de la population active féminine -, de nombreuses femmes ont réussi le coup. La présidente du groupe Acteon, est un modèle à suivre pour les femmes qui comptent créer leur startup. Pour faciliter la donne, voici un tableau de quelques conseils qui vous faciliteront l’affaire.

Connaitre son domaine d’expertise

Pour réussir votre carrière d’entrepreneure, il faut commencer par vous poser les bonnes questions. Soyez claire et franche avec vous-même. Essayez de savoir ce que vous voulez exactement, quel est le domaine qui vous passionne le plus, pourquoi choisir un secteur d’activité sur un autre, quels sont vos compétences, vos forces et vos faiblesses en tant que dirigeante ? Le porteur du projet doit connaitre ses acquis avant de se lancer dans son aventure.

La présidente a dû se baser sur sa formation en physique & chimie et sa passion pour l’entrepreneuriat pour gérer des grosses boites comme Lundbeck France avant de reprendre Acteon. Vous devez vous armer de passion et de patience pour avoir le courage nécessaire à mettre vos compétences aux services de votre entreprise. Si tout est là, alors foncez !

L’importance de l’entourage

C’est la consigne que tout le monde recommande. Vous voulez réussir votre projet, vous ne pouvez en aucun cas faire cavalier seul. Vous devez faire confiance à des partenaires, des prestataires et des employés. Alors essayez de bien vous entourer dès le début. Partagez votre expérience au tour de vous, trouvez un ou des associés ayant la même vision et les mêmes ambitions pour partager les taches avec lui. C’est important d’échanger son expérience avec quelqu’un de proche pour dégager la pression et échanger les idées. Cela ne pourra que faire du bien à l’entreprise.

Faire preuve d’organisation

L’euphorie pour la création d’entreprise est bonne, mais rien ne se fait sans une vraie organisation. Commencez par bien élaborer votre business plan, le document qui vous permettra de comprendre tous les aspects financiers de votre projet. Faites-vous une équipe en choisissant des partenaires compétents pour avancer dans le travail. Préparez soigneusement votre speech pour gagner la confiance des organismes de financement qui vous accompagneront durant cette expérience.

Les consommateurs d’aujourd’hui sont de plus en plus sensibles à la protection de la planète et au développement de l’environnement.

Nombreux sont les consommateurs qui favorisent les produits appartenant à une démarche écologique. Dans ce sens, la marque des lunettes Link, a opté à une politique qui favorise la protection de l’environnement, et ce en créant toute une gamme de montures à la fois recyclées et recyclable. Ce type de monture est fabriqué à partir des matières de récupération. Le directeur des Ventes, Yann Lacroix, explique que le procédé de fabrication de ces montures se fait sans soudure ni vis et que les étuis sont réutilisables.

La lunette Linskin, est la première lunette recyclée et recyclable au monde. Elle a été mise en vente cette année chez plusieurs enseignes optiques en France comme Atol et Optic 2000, la coopérative optique .

« L’idée nous est venue en tête pour deux raisons, la première c’est d’abord en voyant l’influence du changement climatique, et en voulant laisser une empreinte positive sur la planète et la deuxième raison, on voulait être les premiers à amener ce concept écologique recyclé/ recyclable dans la lunette. » Explique le dirigeant de la société Lunettes Link.

Le principe de cette innovation est simple, il consiste à collecter les matériaux qui peuvent être recyclés et puis les envoyer dans des industries de recyclage afin de trier tous les plastiques blancs et les tous les plastiques foncés et noirs.

Des lunettes éco-conçues à des petits prix

Il s’agit d’une monture sans charnière, sans vice, ni soudure puisque toute la barre est monobloc, elle est construite uniquement de silicone.

Parce que la pratique d’une lunette de vue est un plus, Linskin vous suggère une monture recyclable que vous pouvez ranger dans un étui pliable conçu pour être recyclé.

« L’argument recyclé, recyclable est effectivement de plus en plus fort, vue que les consommateurs d’aujourd’hui sont de plus en plus sensibles à la protection de la planète et au développement de l’environnement et qu’ils sont devenus des véritables acteurs. » Commente  le secrétaire général d’Optic 2000.

Nous constations d’après des sondages récemment menés par l’observatoire de la santé visuelle optic 2000, qu’un consommateur ayant le choix entre un produit classique et un produit écologique, forcément son choix se dirige vers un produit écologique. » .

Aujourd’hui, Linskin possède 8 modèles avec différents styles et coloris et une ligne complémentaire qui s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes et aussi aux enfants qui sont une cible privilégiée puisqu’ils sont vraiment très sensibles à l’environnement.

En termes de prix, Linskin se vend entre 240 et 280€.

 

 

 

C’est à peine croyable, mais pourtant vrai. Le site industriel Nordeon Chalon, l’un des plus anciens de son genre de Chalon-sur-Saône, a informé ses salaires qu’une procédure de redressement judiciaire a été ouverte contre l’entreprise qui n’arrive plus à sortir du trou. Créé au début des années 50, l’unité de production industrielle vit dans une situation très compliquée depuis une période. Une situation qui est désormais irréversible parce que l’entreprise se trouve actuellement en état de cessation de paiement. Dans ce cas de figure, comme nous l’explique l’administrateur judiciaire Philippe Jeannerot, la procédure de redressement est inévitable pour espérer sauver l’activité et maintenir les emplois.

Nordéon Chalon abandonné par son investisseur ?

L’aggravation de la situation économique de Nordéon Chalon ne date pas d’aujourd’hui. En effet, le site souffre d’un coût de production très élevé et d’un coût de revient, de ses lampes, inférieurs au marché. Malgré les restrictions menées, la situation reste fragile et dans ce secteur à très forte concurrence, la relève est difficile surtout quand l’entreprise reste seule parce que à priori, le site châlonnais a été malheureusement abandonné par son investisseur, en l’occurrence Philips.

C’est d’ailleurs le directeur général du site, Félix Zwarysczuk, qui vient de le confirmer dans une interview pour info-chalon en disant : « Notre investisseur ne nous suit plus. Il a décidé de ne plus mettre la main au porte-monnaie ». Cela fait déjà quelques temps, que le site châlonnais est face à une situation économique relativement fragile et malgré les restructurations menées « . Mr Zwarysczuk a affirmé également que la masse salariale de son entreprise représentait un grand handicap, notamment par rapport aux concurrents allemands, polonais et surtout chinois.

Continuer à se battre

En 2012, la fermeture du site suite à une demande de Philips a été évitée de justesse. En effet, Nordéon avait un contrat de 4 ans avec Philips qui lui permettait de produit jusqu’à 25 millions de lampes. Maintenant que le deal est fini, les choses sont devenus difficiles. Ajoutons à cela, les conditions normatives qui ont fixé l’arrêt de la production des tubes pour 2022-2024 – le site produisait 14 millions de tubes par année – ce qui limite encore le marché.

Avec 120 salariés à sa charge, l’ajustement de la masse salariale est l’unique recours pour Nordéon Chalon. « On s’est battu pour son maintien et on va continuer à se battre », réclamait dans ce sens le directeur général du site. D’ailleurs, l’intervention d’un administrateur judiciaire, comme le fait souvent Philippe Jeannerot, pourra aider l’entreprise à atteindre cet objectif et poursuivre ses activités.

 

 

 

L’économie marocaine est en train de passer par ses périodes les plus fructueuses en termes de rendement. Les statistiques ne font que confirmer cette thèse : les échanges commerciaux avec les pays d’Afrique ont enregistré une hausse de 11% au titre de la période 2005-2015. Le Royaume doit cette évolution à sa stabilité politique et économique lui laissant entreprendre plusieurs projets. Mounir Majidi, président de la société nationale d’investissement, est l’un des hommes d’affaires qui se cachent derrière l’essor marocain. En sa qualité de conseiller particulier du Palais royal, Mr Majidi collabore avec Sa Majesté le roi Mohammed VI pour fortifier les relations commerciales avec le continent africain dans le cadre d’une stratégie gouvernementale pour retourner à l’Union africaine.

L’Afrique subsaharienne prime sur tout le continent

Selon le rapport économique et financier, publié par le site du ministère de l’Economie et des finances, les échanges commerciaux marocains avec l’Afrique ont atteint la barre des 40 milliards de dirhams en 2015, représentant 7% de la valeur totale des transactions commerciales extérieures du Maroc. Depuis 2005, ces échanges ont augmenté de 11%, de quoi offrir au Maroc une confortable place sur la carte économique africaine.

La croissance s’explique en particulier par la forte augmentation des transactions commerciales avec l’Afrique subsaharienne, au détriment de celles faites avec l’Afrique du Nord. Le gouvernement marocain précise que l’augmentation est de l’ordre de 30% pour cette zone entre 2005 et 2015, tandis que les échanges avec les pays de l’Afrique du Nord ont baissé de 11% durant la même période. En termes de valeur, les échanges se sont établis respectivement à 20,4 milliards de dirhams et 19,5 milliards de dirhams pour les deux zones.

Trois pays conduisent les IDE marocains en Afrique

Dans le rapport du ministère de l’Economie et des finances, un autre détail est à prendre en considération pour la période 2003-2015 : les investissements directs marocains en Afrique subsaharienne ont représenté 85% du total des investissements directs marocains dans le continent. Ils représentent également 47% des investissements directs à l’étranger (IDE) du Royaume.

Ces flux concernent en particulier trois pays qui détiennent la « quasi-totalité » des IDE marocains en Afrique subsaharienne. Il s’agit du Sénégal, la Cote d’Ivoire et le Gabon dans des proportions moins importantes que les deux premiers. Le Mali et le Burkina Faso sont également des destinations présentes dans les choix des investisseurs marocains. Ils sont ainsi très influents pour le commerce extérieur du pays.

 

 

 

 

Les vacances hivernales sont là, les Français adorent voyager et aller à la découverte de nouvelles sensations et surtout quand il s’agit de faire du ski.  Cependant, il y a toujours des risques à voyager à l’étranger ou faire ce genre d’activités ce qui est du métier de l’assurance pour les couvrir. Dans cette optique, les compagnies d’assurances française comme Filiassur proposent une panoplie d’offres d’assurance voyage qui garantissent le séjour et tous les risques avec des clauses d’annulation assez concurrentielles. Ainsi, voici quelques conseils pour savoir ce qu’il faut prendre en compte avant de souscrire à un contrat d’assurance pour couvrir son voyage.

Eviter les doublons sur les plafonds et exclusions de garanties

L’assurance voyage peut être réalisée sur la carte bancaire Visa ou Mastercard. Cependant, il faut toujours rester vigilant quant aux niveaux de garanties proposées, car il y a une différence entre les garanties proposées sur la carte bancaire et celles offertes par les voyagistes. Avant de souscrire à un contrat, le client a intérêt alors de vérifier les plafonds et les exclusions des garanties incluses dans les cartes. Il faut se méfier également des doublons. Pour les traquer, il suffit de vérifier le plafond de remboursement sur le portail internet de la banque en question.

Toutefois, le souscripteur à une assurance sur sa carte bancaire doit régler tous les détails liés à son voyage (réservation d’hôtel, billet de train ou d’avion, etc.) avec cette carte pour bénéficier des garanties qui lui sont proposées.

Les assurances spécifiques sont-elles pertinentes ? 

Certaines activités sont couvertes par des assurances dites spécifiques. Il s’agit par exemple de la Randocarte destiné à couvrir les risques de la randonnée, ou la carte neige pour le ski. Ces contrats ne sont efficaces et utiles que lorsque le souscripteur ne dispose pas d’assurance de garantie accidents de la vie, telle que celle proposée par Filiassur Assurance, car cette dernière couvre bien tous les sinistres liés à ces activités.

Les voyageurs peuvent faire appel également à des courtiers d’assurances s’ils veulent pratiquer des activités extraordinaires dans d’autres pays, car généralement, les produits standards offerts par les compagnies d’assurances ne garantissent pas suffisamment ce genre d’activité.

 


Intelligentes, polyvalentes, fortes et puissantes, les femmes françaises ne cessent de prouver leur importance et d’imposer leur place dans la société moderne.

Twitter, dévoile la liste des femmes françaises les plus influentes en 2016 et ayant le plus de poids sur ce réseau social.

L’entreprise d’intelligence économique et de conseil médiatique, l’Argus de la presse vient de publier son deuxième classement des françaises les plus influentes sur twitter et les plus médiatisées sur les supports traditionnels : télé, radio, journal, magazine…

Symbole de liberté, de culture et de patriotisme, la femme française est de plus en plus active dans la vie politique et dans tout ce qui touche au développement du pays : économie, finance, culture…

 

Ségolène Royal et Najat Vallaud-Belkacem, des exemples à suivre 

Forte de son expérience de nombreuses années dans le domaine de la politique, la ministre française de l’Ecologie Ségolène Royal a su attiré par ses avis et ses positions l’attention des français et se positionner à la première place dans le classement de l’Argus.

Jeune, active et amoureuse de son métier, la ministre de l’Education nationale s’approche de plus en plus des jeunes et se place comme la deuxième personnalité la plus médiatisée cette année.

Les entrepreneures prospères les plus citées dans les médias traditionnels sont :

  • Elisabeth Borne : Présidente-directrice générale Régie autonome des transports parisiens
  • Delphine Ernotte : La Présidente de France Télévisions
  • Stéphane Pallez : La présidente-directrice générale de la Française des jeux (FDJ)

Anne Méaux, une politicienne par excellence 

En ce qui concerne le monde politique, c’est Anne Méaux, la personnalité la plus médiatisée et la plus influente cette année.

Considérée comme celle qui « murmure à l’oreille de François Fillion », la femme d’affaires française et la politicienne de renom Anne Méaux, est reconnue pour ses avis politiques considérables ainsi que ses positions féministes.

Classement des femmes françaises les plus influentes sur twitter 

Sur les réseaux sociaux et principalement sur twitter c’est la ministre de la santé et la femme politique, Marisol Touraine qui mène la danse, ensuite Audrey Azoulay, la ministre de la Culture, puis Laurence Rossignol, la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes. Elles sont suivies par Delphine Ernotte l’entrepreneure de renommée internationale et la conseillère en audiovisuel, Catherine Coupet, la présidente-directrice générale du groupe Chèque Déjeuner et la dernière place à ce classement est réservée à la journalise et la célèbre présentatrice de télévision Elise Lucet.

 

 

 

Durant le Défi lancé par Cyril Hanouna, « 35 heures de Baba », l’un de ses chroniqueurs a embrassé la poitrine d’une invitée contre son gré. Un incident qui a valu 250 signalements auprès du CSA.

La victime, Soraya Riffy ?

La victime de cette « agression sexuelle » s’appelle Soraya Riffy, une belle danseuse qui est venue sur les plateaux de TPMP pour incarner le rôle de la sulfureuse Kim Kardashian dans un petit sketch. Jean Michel Maire, l’un des chroniqueurs phares de l’émission a choqué les téléspectateurs en posant un baiser sur la poitrine de la jeune femme sans prendre sans consentement.

Les internautes, et les organisations ont crié scandale, suite à cet acte inacceptable sur les plateaux. Plusieurs associations ont même accusé le chroniqueur de « Viol ». La ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Laurence rossignol a commenté l’affaire baiser, depuis son compte twitter. « Même dans une émission de divertissement, quand une femme dit non c’est non. J’ai saisi le CSA de cette agression sexuelle », a écrit la ministre.

Sa réaction après l’incident

La victime, assure qu’elle ne portera pas plainte contre le chroniqueur et elle explique qu’elle trouve, Jean Michel Maire, « très respectueux ». La danseuse orientale, trouve que son retour est indispensable, à l’émission « Touche pas à mon poste », produite par H2O (qui est détenue par Stéphane Courbit, le chef de banijay), pour s’exprimer sur l’affaire. « Je fais suite aux articles publiés sur le net. Je pense que ma venue sur le plateau serait indispensable afin de faire part aux téléspectateurs et au CSA de mon ressenti et de ma pensée ! Qu’en pensez-vous ? », a publié la belle danseuse sur son compte Facebook. Le principal intéressé a présenté ses excuses auprès de Soraya Riffy.

« Il m’a dit qu’il avait plein de problème depuis, dans sa famille et dans son travail, que sa fille ne voulait pas retourner à l’école, de peur qu’on traite son père de pervers. Je lui ai dit que je porterai pas plainte contre lui, que je ne voulais pas lui prendre de l’argent ni briser sa carrière. Il m’a dit qu’il ne m’appelait pas pour ça, il voulait juste savoir comment j’allais. », a expliqué la jeune femme. Elle explique qu’elle ne veut pas briser la carrière, du chroniqueur qui s’est laissé emporter par ses « pulsions masculines » sans réfléchir aux conséquences de son acte.

« C’est inacceptable »

Suite au comportement inapproprié du chroniqueur, le conseil supérieur de l’audiovisuelle a été signalé 250 fois. « Le CSA a reçu + de 250 signalements concernant l’émission Les 35 heures de Baba. Le dossier va être instruit prochainement », a déclaré le Conseil supérieur de l’audiovisuelle.

De sa part le trublion du Paf, Cyril Hanouna, s’est insurgé contre son chroniqueur en qualifiant son acte d’« inacceptable ».  Le présentateur qui a conclu un gros contrat avec l’ancien chef d’Endemol, Stéphane Courbit a demandé à son chroniqueur de s’excuser, devant les caméras. Jean Michel maire s’exécute.

En revenant sur l’affaire, la star de la chaine C8, Cyril Hanouna, trouve que Maire est allé un peu trop loin. « Il y a pas mal de gens qui sont énervés contre vous, contre votre attitude d’hier soir (…) vous avez vu que j’étais énervé contre vous hier soir. Il a embrassé le sein de la jeune fille qui n’avait rien demandé ». Cherchant à se justifier, le chroniqueur polémiste lance « Le sein c’est un bien grand mot… Le haut du décolleté. J’ai discuté avec elle après, il n’y a aucun problème ».  Baba, intervient encore une fois pour recadrer son chroniqueur : « C’est inacceptable. On va en parler dans un instant. Vous savez comme je vous aime mais là c’est inacceptable ».